Tag Archives: photographie

Exposition Mapplethorpe au Grand Palais

10 Mai

mapplethorpe

A travers plus de 200 photographies de l’artiste Robert Mapplethorpe, le Grand Palais nous livre une rétrospective brillante de l’artiste américain. Connu également comme étant le compagnon de vie de Patti Smith (pour ceux qui n’auraient pas lu « Just Kids » de Patti Smith, c’est le moment !), Mapplethorpe est également un photographe hors pair qui pendant toute sa vie a recherché l’esthétisme dans ses clichés. Ici, pas de photos « volées » ou spontanées, tout est millimétré au détail près. Vous pourrez alors contempler ses portraits ultra stylisés en noir et blanc, ses nus érotiques ou bien encore ses clichés de fleurs (cette fois-ci en couleurs). Son travail est vraiment intéressant et la scénographie de l’exposition (à la fois sobre et minimaliste), nous permet de profiter de chacun des clichés.

Bref, une exposition réussie pour un artiste talentueux hors pair. A voir absolument.

Informations pratiques

Exposition Mapplethorpe – 26 Mars 2014 – 13 Juillet 2014

  • Adresse : Grand Palais, Galerie sud-est, 3 avenue du Général Eisenhower
, 75008 Paris
  • Métro : Franklin-D.-Roosevelt, Champs-Elysées-Clemenceau
  • Horaires : tous les jours de 10h à 22h (fermeture à 20h le dimanche et lundi)
  • Tarifs : Plein : 12 € / Réduit : 9 €
  • Plus d’infos sur : http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/robert-mapplethorpe

Mapplethorpe-1

IMG_3512 IMG_3509
IMG_3504 IMG_3503 IMG_3499

Marine

Publicités

Une séance photo pas comme les autres

1 Avr

Camille Collin – Photographe

Plus d’infos sur : www.camillecollin.com et sur sa page Facebook

Marine-Maud-Bobos-voient-double

On doit bien vous l’avouer : quand on a reçu l’invitation pour une séance photo de la part de Camille, on avait un peu le trac. Comme beaucoup d’entre vous, on a du mal à se trouver potable sur une photo et on ne s’imagine pas vraiment rester une heure dans un studio à jouer les pin-ups. Mais finalement quand on a vu le travail de Camille (à l’opposé des préjugés « portrait-ringard-cul-cul à souhait ») on s’est laissées prendre au jeu et la séance a été un pur plaisir. Alors si vous vous demandez comment se passe une séance photo chez Camille Collin… on vous raconte tout !

Camille Collin

Après quelques échanges de mails, nous voilà fixées sur la date et l’heure. Pour le lieu, c’est très simple : c’est chez Camille, dans son (super) appart près de La Chapelle. Et c’est autour d’un thé que commence notre rencontre. Car pour Camille, rien ne vaut un petit moment de détente avant de commencer la séance. C’est aussi à ce moment-là qu’on discute ensemble de ce qu’on veut comme photo, des vêtements qu’on va mettre , etc… Nous, on a opté pour deux types de photos : des photos individuelles et des photos en duo. Une fois décidées, nous voilà devant le fond gris et les projecteurs. Comme beaucoup, on n’était pas très à l’aise au début, mais grâce à la bonne humeur de Camille, on s’est très vite « décoincées » ! Pendant plus d’une heure, on a enchaîné les pauses, les grimaces, les grands, petits ou moyens sourires, les blagues … Une fois le shooting terminé, on s’est posées avec Camille pour regarder toutes les photos et choisir nos 8 préférées (dur choix!). Et le lendemain, on avait un petit message dans notre boite mail avec les photos retouchées en haute définition. Et quand on a vu le résultat, on a été plus que bluffées (on espère que vous le serez aussi) : un vrai booster pour le moral ! Les photos de Camille sortent vraiment des sentiers battus et sont à la fois élégantes et intemporelles. Elle a un petit penchant pour le noir et blanc (son style s’y prête vraiment bien) mais elle travaille également très bien les couleurs. Son travail ne s’arrête pas uniquement au portrait et on vous invite vivement à jeter un coup d’oeil à ses travaux plus personnels (sur sa page Facebook par exemple).

Sinon, côté pratique, voici les informations à retenir : 

  • Présentation :Camille Collin est photographe professionnelle spécialisée dans le portrait.
  • Prix :Vous bénéficiez d’un tarif « promotionnel » de 80€ jusqu’en Juin 2014 (au-delà une séance coûtera à 120€). Et bien sûr, les bons cadeaux sont possibles !
  • Durée :La durée d’une séance est d’environ  1 heure (mais Camille n’est pas vraiment à 10 minutes près !).
  • Horaires :Camille peut vous accueillir du mardi au samedi inclus.
  • Nombre de photos :Une fois les 8 photos sélectionnées, les images sont ensuite retouchées et livrées par mail en Jpeg HD et en petit Jpeg quelques jours après la séance.
  • Type de photo :On peut venir à but perso, pour faire des photos de couple, de famille, etc. ou à titre professionnel (pour son site, réseaux sociaux pros, rapport annuel,  etc.). Et pour les amoureux, Camille fait aussi des photos de mariage : http://www.camillecollin.com/mariage
  • Capacité :La capacité du studio est de 3 personnes maximum (au delà, il suffit simplement de louer un studio extérieur).

Bref, si vous avez envie de passer un bon moment et de ressortir avec des supers clichés de vous … le tout pour un tarif hyper attractif ; vous savez ce qui vous reste à faire ! 🙂

Maud-CR-Camille-CollinMaud-CR-Camille-Collin-3

Maud-CR-Camille-Collin-2

Marine-CR-Camille-CollinMarine-CR-Camille-Collin-3Marine-CR-Camille-Collin-2

Marine-Maud-CR-Camille-Collin

Marine & Maud

/// EXPO : Festival Circulation(s) – 104 ///

12 Mar

circulations

Festival Circulation(s) – Jusqu’au 16 mars 2014
104
5, rue Curial
75019, Paris
Métro : Riquet / Max Dormoy
Tarifs : entrée libre et gratuite
horaires : du mardi au vendredi de 13h à 19h, le samedi et dimanche de 12h à 19h

Notre gros COUP DE COEUR culturel du moment ! « Dédié à la jeune photographie européenne, le festival Circulation(s)  propose pour la quatrième année un regard croisé sur l’Europe à travers la photographie. Il a pour vocation de faire émerger les talents de la jeune photographie européenne et de fédérer un réseau d’acteurs européens partageant la même ambition que celle de Fetart : aider les jeunes photographes à s’insérer dans le monde professionnel et faire découvrir au public la création artistique contemporaine innovante. »

Résultat : un nombre incroyable de jeunes photographes exposés aux univers et aux parcours très différents, ce qui donne une expo hyper éclectique : en gros : il y en a pour tous les goûts : de la série super drôle du club des sexagénaires majorettes aux photographies plus engagées retraçant le quotidien en Russie, on est transportés dans des ambiances esthétiques d’une qualité impressionnante, à voir absolument ! ( et en plus c’est gratuit, que demander de plus ! )

IMG_3008 IMG_3012 IMG_3014 IMG_3019 IMG_3021 IMG_3025 IMG_3027Maud

Expo : « Alice Springs, Rétrospective » – Maison Européenne de la Photographie – Paris – Jusqu’ au 4 novembre 2012

12 Juil

Maison Européene de la photographie
5/7 rue de Fourcy 
75004 Paris


Métro : Saint Paul / Pont Marie
Téléphone :  01 44 78 75 00
horaires : Ouvert tous les jours de 11 heures à 20 heures, sauf les lundis, mardis et jours fériés
Tarifs : Plein Tarif : 7euros / tarif réduit : 4euros

http://www.mep-fr.org/

Epouse d’ un des plus célèbres photographes du XXème siècle : Helmut Newton, Alice Springs a débuté sa propre carrière de photographe dans les années 70. Elle est essentiellement connue pour ses beaux portraits en noir et blanc qu’elle a fait de tous ses amis « jet-setters », ainsi que pour sa carrière dans le monde de la mode et de la publicité. Une belle expo, si vous aimez la photographie «  classique », mais pour ma part, je n’ ai pas été subjuguée… 

Maud

Expo : Eva Besnyo «1910-2003 l’image sensible»– Jeu de Paume– Paris– Jusqu’au 23 septembre 2012

6 Juin

1 place de la Concorde
75008 Paris

Métro : Concorde
Horaires : ouvert du mardi de 11h à 21h, du mercredi au dimanche de 11h à 19h ( fermé le lundi )
Tarifs : Plein Tarif : 8€50/ Tarif réduit : 5€50
www.jeudepaume.org

La première rétrospective que consacre le Jeu de Paume à Eva Besnyö met en lumière le travail de cette photographe dont la carrière s’est enrichie des villes qu’elle a traversées : Berlin, Amsterdam et Rotterdam, entre autres. Son travail peut s’ inscrire dans la lignée des grands photographes humanistes; elle s’est intéressée aux ouvriers berlinois, aux ruines de Rotterdam après les bombardements, au mouvement féministe. Ses clichés en noir et blanc sont de beaux témoignages de l’époque entre deux guerres et de celle qui suivit la deuxième guerre mondiale. Personnellement j’ai beaucoup apprécié ses photo sur les docks à Berlin et les ruines à Rotterdam. Une expo à voir pour tous les fans de photographie humaniste (pour ma part je suis pas une grande amatrice), mais pas que…

Maud

Expo : Dominique Isserman / Paolo Pellegrin / Dominique Auerbacher

30 Avr

Dominique Isserman (jusqu’ au 6 mai 2012) / Paolo Pellegrin / Dominique Auerbacher (jusqu’au 17 juin 2012) – Maison Européenne de la Photographie – Paris

5/7 rue de Fourcy
75004 Paris

Métro : Saint Paul / Pont Marie
Téléphone: 01 44 78 75 00
Horaires : Ouvert tous les jours de 11 heures à 20 heures, sauf les lundis, mardis et jours fériés
Tarif : Plein Tarif : 7euros / tarif réduit : 4euros

Pour ma part, j’ai adoré l’exposition sur Dominique Auerbacher, intitulée « Scratches ». Il s’agit d’une série de photos prise à Berlin en 2009 et qui s’intéresse aux inscriptions gravées sur les vitres des transports en commun. La vitre est alors brouillée, la vision du spectateur altérée. Pour Dominque Auerbacher ses écritures forment des oeuvres à part entière, proposant ainsi une vision nouvelle de Berlin. Un très beau travail photographique.

Dominique Auerbacher

Dominique Auerbacher

Dominique Auerbacher

La Maison Européene de La Photographie présente également le travail de Paolo Pellegrin, un photo-reporter contemporain. Ses clichés présentent alors les horreurs de la guerre, des catastrophes naturelles, de la douleur. Des photographies, parfois très violentes (pour ma part un peu trop), mais je suis tombée en adoration pour sa seule série en couleurs présentant les ruines d’ un hôpital.

Paolo Pellegrin

Paolo Pellegrin

Paolo Pellegrin

Paolo Pellegrin

Et enfin, on pouvait voir le travail de Daniel Isserman, qui pendant trois jours a photographié Laetitia Casta, dans toute son intimité. De très beaux clichés de nu en noir et blanc.

Daniel Isserman

Daniel Isserman

Daniel Isserman

Maud