Tag Archives: Michel Gondry

L’ écume des jours : pour ou contre ?

5 Mai

affiche-L-Ecume-des-jours-2012-1

Comme tout fan de Michel Gondry qui se respecte j’ attendais juste L’ écume des jours avec grande impatience ! Verdict…

Pour : on qualifiait le défi d’  « impossible « de porter à l’ écran le célèbrissime roman surréaliste de Boris Vian, mais ca n’ a pas effrayé Michel Gondry, loin de la, dont l’ univers poétique et loufoque colle parfaitement à l’ esprit de l’ écrivain. Petit rappel pour ceux et celles qui auraient oublié le roman.. : L’ écume des jours c’ est l ’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite. Pour ma part, j’ ai trouvé que l’ univers imaginé par Gondy était esthétiquement très beau et en adéquation avec le roman, et on retrouve l’ esprit « Gondry » : un univers poétique et ludique, où les décors sont fait de brics à brac et de cartons pâte.

Contre : mais malheureusement le film est surchargé d’ effets visuels qui viennent ternir l’ ensemble ( alors que pris séparément les effets sont très beaux ). S’ ajoute à ca, un casting hoolywoodien, avec des acteurs vu et revu qui n’ apportent aucune originalité au film ( Romain, Duris, Audrey Tautou, Omar, Gad Elmaleh.. ), et des ambiances rétro à la « Amélie Poulain » qui, pour moi, n’ était absolument pas nécessaire.

Verdict

Déception, pour ma part… Même si le film reste dans l’ esprit d’ un Gondry, son cinéma s’ est transformé en « Gondry à l’ Américaine » et c’ est bien dommage… Et, puis, bon, le film dure juste 2h, beaucoup trop long, pour la première fois de ma vie, je me suis fait chier devant un GondryGondry, tristesse…

Maud

Publicités

Ciné : The We and I – Michel Gondry

24 Sep

Des lycéens du Bronx rentrent chez eux en bus, pour la dernière fois avant la prochaine rentrée. L’heure des vacances a sonné, Laidychen prépare une liste d’invités pour sa soirée d’anniversaire, Teresa se fait chambrer sur ses bourrelets et sa nouvelle coupe Lady Gaga, les dragueurs affluent, les portables sonnent et les petits durs du fond du bus font régner leur loi. On va suivre durant deux heures, ces personnages, à la manière d’ un huit clos, car la caméra ne quittera presque jamais l’ intérieur du bus. On suit alors le trajet qu’ effectue ce bus tous les jours, se vidant petit à petit. Véritable parcours initiatique, au fur et à mesure que le bus avance, on en découvre de plus en plus sur ces personnages, leurs relations devient plus intimes, les masques tombent et on découvre alors les facettes cachées de leur personnalité. Avec un tel sujet, on aurait pu s’ attendre à un simple film de teenagers, mais loin de là ! Encore une fois on assiste à du grand Gondry ( Eternal Sunshine of the spotless Mind, la Science des rêves… ), on retrouve son univers poétique, ludique, le tout extrêmement bien filmé. Les personnages sont drôles et attachants et le fond du film se revèle beaucoup plus profond qu’un simple film d’ adolescent. Avec Michel Gondry, on plonge dans l’ intime des gens, et on assiste à du grand cinéma deux heures durant. 

Maud