Tag Archives: Léa Seydoux

/// La vie d’ Adèle, chapitre 1 & 2 – Abdellatif Kechiche ///

6 Oct

En avant-première, rien que pour vous..!la vie d'adèleSynopsis Télérama : La vie d’Adèle, 15 ans, se partage entre sa famille et ses amis du lycée. Convaincue qu’une fille doit être avec un garçon, elle accepte de sortir avec le séduisant Thomas avant de comprendre qu’elle n’a pas envie de lui, Sa vie bascule quand elle croise le chemin d’Emma, séduisante étudiante en arts plastiques aux fascinants cheveux bleus. Entre les deux jeunes femmes, c’est le début d’une histoire d’amour, d’abord cachée. Les années passent et Adèle construit peu à peu sa vie avec Emma et sa vie de femme, tout simplement…

Avis : 4,7 / 5 : La vie d’ Adèle, ou le film français le plus attendu de l’ année, ayant reçu une palme d’ Or exceptionnelle au nom d’ Abdellatif Kechiche évidement, mais aussi de Léa Seydoux et d’ Adèle Exarchopoulos pour leurs performances d’ actrices. Et après ces 3h de pur plaisir, on doit avouer qu’on est d’accord avec ce jury à 200% ! La vie d’ Adèle retrace l’ apprentissage sentimentale et sexuelle d’ Adèle au plus près de la vérité, car Abdellatif Kechiche va chercher les émotions au plus profond des êtres et le jeu des deux actrices est juste  bouleversant, comme rarement on a l’occasion d’en observer.  La passion entre ces deux femmes est saisi dans ce qu’il y a de plus intime, et les scènes de sexe et d’amour si crues et si belles témoignent de cette passion fusionnelle, où la fusion des corps est totale, et l’on envie cet amour incommensurable qui les unit, c’est l’amour que l’on rêve tous de vivre au moins une fois dans sa vie et qui vous marque à jamais. L’ un des plus beaux films d’amour que l’on ai vu depuis longtemps et où chacun pourra se reconnaître, un déferlement d’ émotions à l’état brut.
Maud

Publicités

/// Ciné : Grand Central – Rebecca Zlotowski ///

21 Sep

Grand centralSynopsis Télérama : Jusqu’ici, Gary a navigué à vue dans sa vie professionnelle. Rejeté par sa famille, il enchaîne les petits boulots sans réelle perspective d’avenir. Sa vie bascule quand il est embauché dans une centrale nucléaire. Il travaille au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes. Sur place, le jeune homme, volontiers frondeur, gagne enfin un peu d’argent ainsi qu’un peu de reconfort. Tandis que les radiations le contaminent progressivement, une autre forme de chimie l’irradie, puisqu’il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni, un de ses collègues. Une romance passionnée qui pourrait bien lui coûter cher …

Léa Seydoux c’est un peu la reine de la rentrée, et quand on a vu Grand Central on comprend mieux pourquoi. Rebecca Zlotowski a relevé le pari dangereux de mettre en parallèle la toxicité du nucléaire à celle de l’ amour, et on peut confirmer que le défi a été remporté haut la main! Dans Grand Central, on y découvre le dur quotidien des ouvriers nucléaires, vivant sans cesse dans la peur de dépasser la « dose », cette fameuse « dose » de toxicité qu’il ne faut pas dépassé au risque de devoir arrêter de travailler, cette « dose » que Gary ( magnifiquement interprété par Tahar Rahim ) ne cesse de dépasser pour pouvoir rester encore un peu plus longtemps avec Karole ( Léa Seydoux ).

Les inrocks : « Toxicité conjointe de l’atome et de l’amour, fusion et fission des cœurs humains et nucléaires, emprise invisible mais irrésistible des radiations et du désir sur les corps, tel est le principe qui ronge les personnages, meut le film, émeut le spectateur. »

Tout est dit…

Grand Central est sans aucun doute le film incontournable de la rentrée cinéma

Maud