Tag Archives: food

Des cours de cuisine gratuits, ça vous tente ?

11 Juin

image

Vous vous dites que ce n’est pas possible ? Et pourtant c’est bien vrai : il existe bel et bien des cours de cuisine gratuits à Paris … et il n’y a même pas besoin de faire la queue (si, si véridique !).

Quoi ? Où ? Comment ?

Et bien, c’est très simple : depuis quelques années, la Fédération Française de Cuisine organise des cours de cuisine gratuits sur les marchés de Paris. Le principe ? Vous regardez les horaires sur leur site internet, vous vous inscrivez et vous n’avez plus qu’à vous rendre sur le marché en question (attention tout de même: seuls les inscrits arrivés sur place dans les 8 premiers pourront participer au cours … mais pour l’instant, il n’y a pas de problème de places).

Pour ma part, je m’étais inscrite au cours « Les Légumes du soleil » sur le marché de Crimée-Curial dans le 19ème et j’ai vraiment adoré ! Sous un soleil de plomb et en plein milieu du petit marché de Crimée, on a concocté pendant un peu plus d’une heure une ratatouille provençale à base de légumes frais du marché. Le chef a eu le temps de nous montrer un certain nombre de techniques culinaires (comment tailler les légumes en brunoises, comment hacher facilement de l’ail … et même comment réaliser une fleur à l’aide d’épluchure de tomates ; regardez ma photo, vous verrez, vous serez bluffé !). Chaque séance est différente et les thèmes sont variés : cours sur lacuisine antigaspillage (cours, qui vous vous en doutez, m’attirait tout particulièrement), cuisine pour enfants, cours sur les produits primeurs …

La particularité de ces cours ?

En plus d’être gratuits, ils utilisent exclusivement les produits frais présents sur le Marché !

C’est vraiment LE BON PLAN pour tous ceux qui souhaitent apprendre à cuisiner à moindre coût… tout en ayant la chance de cuisiner des produits 100 % frais et de qualité. A bon entendeur, salut 🙂

image

image

image

Marine

 

Publicités

Vingt heures vingt : LE bar à vins du 18ème

15 Avr

Vingt heure vin – 18ème

Adresse : 5/17 rue Joseph de Maistre – 75018 PARIS

Métro : Blanche

Téléphone : 09 54 66 50 67

Horaires d’ouverture : Du mardi au dimanche de 19h à 1h du matin

Plus d’infowww.vingtheuresvin.com

Réservation conseillée (pour le dîner)

image

Véritable institution du quartier de Montmartre, le 20h20 (pour les intimes) se hisse en haut de notre « top » des bars à vins (à côté bien sûr de Wine Touch). L’endroit est vraiment très sympa et ses murs tagués lui donnent même un petit côté « underground ». Mais le gros plus du 20h20, c’est le personnel ! Ultra chaleureux, le serveur saura vous conseiller selon vos envies et votre porte-monnaie et vous racontera l’histoire de votre vin dans les moindres détails. L’ambiance est décontract’ et le bar est vite rempli de groupes de potes qui viennent discuter autour d’un bon pinard en dégustant des planchas de charcut’ et de fromages. Ici, pas de chichi : on boit du vin à la bonne franquette … pour le grand plaisir de nos papilles !

image image image Marine

Disco Soupe

15 Fév

Luttez contre le gaspillage alimentaire dans la bonne humeur avec les Disco Soupe

 » La convivialité contre le gâchis, la gratuité du recyclage et le plaisir de la musique »

Plus d’info sur : www.discosoupe.org et  facebook.com/DiscoSoupe

disco-soupe

Vous pensez encore que l’écologie est un sujet ennuyeux, dédié aux militants-hippies-amapiens, mangeurs de panais ou de blettes (des quoi ?). Et bien, filez-vite dans une Disco Soupe, et vous reverrez très probablement vos stéréotypes.

Mais les Disco Soupe, c’est quoi ? Ce sont des sessions collectives et ouvertes à tous d’épluchage de fruits et légumes rebuts, invendus ou de troisième main dans une ambiance musicale et festive !

L’objectif ? Sensibiliser (et lutter bien sûr) contre le gaspillage alimentaire. Et quand on sait qu’en France, on gaspille 30% de la nourriture achetée ; ça donne envie d’agir. Mais à contre courant des évènements moralisateurs, le mouvement Disco Soupe se veut POSITIF, fun et collaboratif. Pour la petite histoire, ces évènements nous viennent tout droit d’Allemagne puisqu’ils sont inspirés des «Schnippel Disko» crées par le mouvement Slow Food.

Cette description vous a fait sourire ? Et bien figurez-vous que c’est encore mieux IRL (In Real Life). J’ai eu la chance d’assister à une Disco Soupe la semaine dernière (à l’institut Finlandais de Paris) et j’ai tout simplement adoré ! Accompagnée de quelques amis, on s’est amusés pendant une heure à éplucher toutes sortes de fruits et légumes et à concocter des salades géantes … le tout sous un fond sonore électro. Attention, bonne humeur garantie !

Vous êtes convaincus ? Sachez que des dizaines de Disco Soupe ont lieu un peu partout en France … il y en a forcément une près de chez vous !

image

image

image

Marine

Wine touch, bien plus qu’un bar à vins

11 Fév

Wine Touch

61 rue Quincampoix, 75004 Paris

Métro : Châtelet – Rambuteau – Etienne Marcel

Horaires : du mardi au samedi au 11 h à 21 h

Prix : à partir de 1-2€ les 3cl !

Plus d’infos : www.winetouch.fr

IMG_0024

Wine Touch fait partie de ces perles rares ; ces endroits « à part » qui racontent une véritable histoire. Pour découvrir ce lieu unique, rien de tel qu’une visite par le maître des lieux : Philippe. Petit-fils de viticulteur, il est capable de vous raconter la « vie » de chaque vin : sa provenance, ses arômes, son histoire. Le temps d’un instant, il vous offre une immersion totale au coeur des vignobles français. La volonté de Philippe n’était pas de créer un lieu « élitiste » pour les experts en vin ou autres oenologues, mais au contraire, de concevoir un endroit pour le démocratiser. Il a ainsi imaginé un lieu modulable, où chacun peut déguster du vin au gré de ses envies.

Concrètement, ça donne quoi ? Une petite carte magnétique nominative qui vous donne accès à tous les vins exposés : vous insérez votre carte, vous choisissez votre vin, puis le format (3cl, 6cl ou 12cl) ; et le tour est joué ! Vous êtes alors libre de choisir selon vos envies, de goûter des vins méconnus ou bien de savourer votre vin préféré. Et si vous êtes perdu (les quelques 80 bouteilles peuvent intimider !), l’équipe de Wine Touch se fera un plaisir de vous guider ! En plus d’être un bar à vin, Wine Touch, c’est aussi une cave : c’est-à-dire que vous pouvez acheter le vin que vous venez de déguster. Génial, non ?

« Bon, allez, vous avez trouvé un défaut ? ». Et bien, non ! Car même la décoration est parfaitement adaptée à la dégustation : vieille cave réhabilitée avec pierres apparentes, décoration soignée, canapés d’époque, atmosphère cosy… le tout sous un fond musical jazzy. Parfait pour de longues discussions entre amis ou une soirée romantique*.

* Et justement, si le côté so romantic vous a fait tilt, Wine Touch organise vendredi soir sa soirée Saint-Valentin. Le principe : Wine Touch offre un verre de Saint-Amour à tous les Valentin(e)s dès 18 heures, puis au gré d’un parcours initiatique dans la cave, tous les amoureux pourront ensuite apprécier un cru de leur année de rencontre (attention mensonges interdits !).

IMG_0026

IMG_0035

IMG_0037

IMG_0040 IMG_0028
IMG_0041 IMG_0034 IMG_0033

IMG_0029

Marine & Maud (pour les photos)

Fine Lalla : quand gastronomie marocaine rime avec modernité

4 Fév

Fine Lalla

23 rue Louis le Grand, 750002 Paris

Métro : Opéra, Quatre Septembre

Horaires : du lundi au samedi, de 11h à 22h

Prix : 8€ la tajine, formule midi entre 5 et 11€

Plus d’info : www.finelalla.com

Fine-Lalla

Si vous aussi, le terme de restaurant marocain vous fait penser aux bouis-bouis de Barbès ou aux salons de thé de porte de Saint-Ouen, courez vite chez Fine Lalla… car c’est l’antithèse de ces clichés !

Fine Lalla se veut à la fois moderne, chaleureux … et bien sûr marocain ! Mehdi Draoui, l’un des deux fondateurs, nous raconte alors qu’il a voulu construire son restaurant comme une ruelle marocaine où il fait bon vivre. Vous déambulez dans un espace constitué de petites échoppes. Mais attention, vous êtes toujours « chez quelqu’un »  comme dirait Mehdi … car au Maroc, les noms des gens remplacent allégrement les enseignes. L’humain est alors au cœur de ce concept-store ; et c’est d’ailleurs les grands-mères des deux fondateurs qui ont inspiré les recettes : caviar de courgettes et tomates dans son doux mélange d’épices, tajines de poulet aux citrons confits et olives vertes, salade d’oranges à la cannelle, parfumée à la fleur d’oranger ou bien encore cornes de gazelle… c’est un véritable voyage des sens que nous propose Fine Lalla.

La gastronomie se veut alors de qualité … mais adaptée au mode de vie des Parisiens. Sur place, à emporter, plats raffinés ou tajines en sandwichs ; à vous de choisir votre camp ! Et oui, car Fine Lalla, c’est aussi une enseigne citadine et chic ; et rien n’y est laissé au hasard. Ainsi un soin tout particulier est prêté à la décoration : couleurs chaudes, ambiance girly, boiseries marocaines, mobilier coloré. Attention , le dépaysement est garanti !

IMG_2782  IMG_2776  IMG_2779       IMG_2774

image

IMG_2786

IMG_2787

image

IMG_2788

Marine & Maud

Haï kaï : notre coup de coeur du Canal Saint-Martin

3 Fév

Haï Kaï 

104 quai de Jemmapes, 75010 Paris

Métro : Jacques Bonsergent

Horaires : du mardi au dimanche, midi et soir

Prix : 20-30€ le plat / 8-12€ entrée et dessert

Téléphone : 06 16 61 66 44

Plus d’info : www.haikai.fr / Page Facebook

image

Petit nouveau dans la lignée des restos bobos du canal Saint-Martin, Haï Kaï fait désormais partie de nos chouchous. Et attention, notre coup de coeur est double… car on a craqué à la fois pour sa cuisine raffinée et pour sa décoration épurée.

En cuisine, vous retrouvez une carte qui se renouvèle tous les jours au gré des envies de la jeune chef audacieuse Amélie Darvas. Ici, on ne lésine pas avec les mélanges délicats, les associations audacieuses, les produits de qualité et les goûts raffinés. C’est très simple, tout est délicieux (et ce, dès l’amuse-bouche apporté en début de repas): soupe de parmesan, épaule d’agneau aux carottes et à l’orange, ou bien encore cabillaud au lait de coco et à la crème de laitue… de la créativité à l’état pur!

Mais attention, il n’y a pas que nos papilles qui sont émerveillées chez Haï Kaï ; car nos pupilles aussi, en prennent plein la vue ! Quand vous passez le pas de la porte, vous entrez dans un véritable havre de paix : une salle à la blancheur immaculée, du mobilier scandinave, une décoration minimaliste et une ambiance tamisée en soirée. Vous n’aurez plus jamais envie de quitter cet endroit… On vous aura prévenu !

Hai-Kai1

Photo : Haï Kaï

Hai-Kai

Photo : Haï Kaï

image

image

image

image

imageMarine

Le bar à soupes

21 Jan

Et non, le bar à soupes n’est pas le dernier resto bobo où il fait bon se réfugier l’hiver… mais un LIVRE DE CUISINE. Que dis-je un SUPER livre de cuisine ! Si comme moi, vous adorez passer des heures au rayon cuisine de la Fnac (si, si, je vous assure !), alors vous allez sûrement adorer ce livre. Pourquoi ? Tout d’abord, parce que l’édition est vraiment magnifique : le livre en forme de maison, s’ouvre sur des pages épurées avec des shootings photos ultra propres …  le tout sur un fond blanc et intercalé de petites feuilles de papier avec les recettes dactylographiées (regardez les photos ci-dessous et vous comprendrez mieux !). Mais ce n’est pas qu’un bel objet : les recettes sont ultra gourmandes, faciles à réaliser et classer par saison.

De plus, l’auteur a pris le choix de proposer des recettes à la fois classiques  – comme le velouté de potiron (en photo ci-dessous) ou la crème de carottes – et des recettes plus audacieuses – comme la soupe aux carottes, abricot et cumin ou bien encore la soupe aux poireaux, coco et curry (testée et approuvée).

Bref, c’est devenu mon meilleur allié pour affronter l’hiver. Alors, si vous avez envie de vous y mettre, c’est aux Editions Marabout et ça ne coûte que 12€50 … bien moins cher qu’un abonnement à la salle de gym !

image

image

image

Marine

Testé et approuvé : faire son pain soi-même

12 Jan

Bon je vous l’avoue, faire son pain soi-même atteint un niveau de boboïsation assez élevé… mais qu’importe ; depuis que j’ai commencé, je ne peux plus m’arrêter ! Devenu très à la mode depuis quelques années, faire son pain maison est un véritable jeu d’enfant : une machine à pain (moins de 100€), de la farine, de la levure de boulanger, de l’eau et du sel ; et hop le tour est joué ! Certains diront que les pains réalisés à la machine ne ressemblent pas à ceux achetés chez nos homologues boulangers … et ils auront raison. Oubliez les baguettes « tradition », car avec la machine, vous avez un pain « carré », avec beaucoup de mie. Donc tout est une question de goût : certains n’accrocheront pas quant d’autres adoreront. Bon vous l’avez compris, moi, je fais partie du deuxième camp !

Mais un conseil, si vous en mangez tous les jours, variez les plaisir et utilisez les différentes variétés de farine qui existent : de blé, de sarrasin, de châtaignes, d’épeautre, de kamut … Faites un tour dans un magasin bio et vous verrez ! Mon livre de chevet ?  Le livre Pain maison – Spécial machine à pain de Cathy Ytak aux édition Marabout. Il est rempli de recettes ultra faciles et inratables : des pains classiques, aux brioches en passant par les pains plus originaux (à la polenta ou au potiron par exemple), les recettes sont toutes hyper alléchantes.

Mes coups de coeur ? Le pain petit-déjeuner aux fruits secs, le pain brioché au miel et au beurre salé et le stollen (cuit au four). Alors, ça vous tente ?

Pain1 Pain2 Pain3 Pain4Marine