Archive | Sortir Ailleurs RSS feed for this section

/// Lille /// Episode n° 1/4 : Bar : Au fût et à mesure ///

15 Août

Au fût et à mesure
5, rue du Faisan
59800 Lille

Métro : République – Beaux Arts
Horaires : tous les jours de 17h à 1h et le vendredi et samedi jusqu’ à 3h

aufûtetamesure

« Au fût et à mesure » est un nouveau concept de bar à bière, importé  d’Espagne.
Quand vous entrez Au Fût, une seule devise : On est jamais mieux servi que par soi même.
Le principe : Sur chacune des tables, une pompe à bière; dans votre poche, une carte offrant un accès libre aux pompes… »

Le concept est hyper fun, et juste parfait pour tous les amateurs de bonnes bières. La déco est bobo à souhait ( à coup d’ ambiance loft industriel ) et l’ ambiance est super conviviale. Un spot lillois à retenir si vous allez y faire un tour!

aufûtetàmesure1 aufûtetàmesure2 aufûtetàmesure3 aufûtetàmesure4

Maud

Le plus beau des fireworks – Saint Pair sur mer ( 50 ) – vendredi 13 juillet 2012

15 Juil

Parce qu’on est fières de nos racines Saint-Paraises, et surtout de son fameux feu d’ artifice ( le plus beau de la Manche, quand même ! ^^), en voici un petit aperçu… Et parce qu’ à Saint Pair, rien n’ empêchera jamais de tirer le feu d’ artifice ( en l’occurrence, vendredi soir beaucoup de vent et de pluie… ) . Juste pour le plaisir des yeux de ceux et celles qui n’ont pas pu voir ça en vrai !

Maud

« Fais-moi ton plus Beauregard… » – Compte-rendu d’ un festival inoubliable

10 Juil

Parce que Beauregard, c’était juste THE festival à ne pas louper cet été, avec une programmation bobo-branchouille à souhait, éclectique, pointue, et juste PARFAITE ! Parmi mes live préférés, je citerai ceux de The Kills et Metronomy pour le vendredi, Orelsan le samedi et Franz Ferdinand, Garbage et Paul Kalkbrenner le dimanche mais mon plus gros coup de coeur restera sans hésiter Sébastian Tellier, véritable Dieu vivant sur scène et d’ un charisme incomparable. Et sinon, pelle-mêle se sont succédés durant ses trois jours des artistes aussi doués que The Lanskies, Dominique A, Other Lives, Death in Vegas ou bien encore les Brigitte. Bref,un festival tout simplement idyllique, et inoubliable aussi ( et malheureusement ! ) pour la météo et la quantité de boue apocalyptique présentes, mais qui ne nous a pas gâché le plaisir ! 

Site de Beauregard

Sébastien Tellier

Paul Kalkbrenner

Orelsan

Métronomy

The Kills

Garbage

Brigitte

Maud

Compte-rendu des Eurockéenes plus que ténébreuses ! Samedi 30 juin 2012

4 Juil

Les Eurockéenes, l’un des plus gros festivals français était un événement incontournable pour les bobos ! Elles ont commencé sous une chaleur de plomb ( plus de 30°C), mais se sont poursuivis samedi soir ( évidement le seul soir où j’ y étais ! ) sous un orage apocalyptique, une pluie diluvienne et de la gadoue en veux tu en voilà ! Mais, au final, on en a rigolait plus qu’ autre chose : kway improvisé en sac poubelle, bière à la main et les concerts étaient repartis ! Dans mes coups de coeur du samedi soir, je citerai Justice ( évidement ! ), Kavinsky ( malheureusementt interrompu avec l’ orage ), Django Django, et sinon The Cure ( mais un peu trop long et pas très dynamique…), François and the Atlas Mountain et Marie-Madeleine ( la nouvelle révélation française éléctro ). En résumé, de bons concerts dans l’ensemble, très éclectique ( on pouvait écouter aussi bien du rock, de l’éléctro que du hip hop ), mais pas de réel gros coup de coeur, avec l’absence de Busy P et de Sebastian annulés à cause de l’orage…

The Cure ( photo internet )

Kavinsky ( photo internet )

Justice ( photo internet )

Django Django ( photo internet )

Marie Madeleine

Maud

Concert : Breton – Maison de l’étudiant – Caen – Vendredi 25 mai 2012

27 Mai

BRETON, c’est une des révélations des Transmusicales de cette année … donc forcément ça attire notre attention.  Ce groupe londonien (et non pas breton comme certains pourraient le croire) a sorti en début d’année un magnifique album (Other People’s Problems) mélangeant des sonorités électro, rock, pop ou bien encore hip-hop. Leur style est très difficile à décrire mais le résultat est surprenant et j’avais hâte de voir ce que ça donnait en live.

En achetant ma place pour leur concert du 25 mai, à la maison de l’étudiant à Caen, j’étais loin de m’imaginer qu’ils allaient jouaient dans une salle minuscule (environ 100 personnes) où le public est assis sur des gradins. Ambiance intimiste au rendez-vous. Mais la salle cachait bien son jeu : effets de lumière, vidéos et sons étaient au rendez-vous. D’ailleurs, rien que pour voir leurs vidéos artistiques, leur show en vaut le détour. Niveau musique, le concert était tout simplement génial : leur subtile mélange de styles étaient encore mieux sur scène qu’en CD, le chanteur était au top et le dj surprenant. Le petit plus : dit petite salle, dit proximité avec le groupe … à la fin du concert, on pouvait tout à fait leur parler autour d’une bière. Que du bonheur quoi !

Marine

Concert : Orelsan – Mardi 13 décembre 2011 – Cargo – Caen

2 Jan

Parce que être fan de ce rappeur Caennais est devenu incontournable pour tout Bobo qui se respecte on n’a pas échappé à la règle. Petit compte rendu de son concert au Cargo (à Caen), le 13 décembre 2011. 

Fans depuis ses débuts, «Sale Pute», «Saint Valentin» et j’en passe on l’est devenu encore plus à la sortie de son dernier album : «Le chant des sirènes», qui monte de plusieurs niveaux en maturité, et autodérision. Le concert commence par un «Raelsan» qui en jette et se termine par un «Suicide Social» inévitable, sans oublier un «Saint Valentin» tout aussi réussi. Néanmoins, je dois tout de même reconnaître qu’Orelsan a un peu confondu concert et mauvaise imitation de Gad Elmaleh et que ces pseudos enchainements «comiques» ne l’étaient pas forcément. Mais, bon, outre cette petite faute de goût et deux, trois chansons pas terribles, ca reste du Orelsan comme on l’aime et on kifffff ! (bon seul gros bémol : l’absence de «Sale Pute», censure oblige ? …)

Maud

A peine arrivés dans la salle du Cargo, la présence de centaines de masques à l’effigie d’Orelsan nous met directement dans l’ambiance : le chanteur qui « était perdu d’avance » flirt désormais avec la célébrité…pour le meilleur…et pour le pire. Pour le meilleur, car j’ai assisté à un spectacle extrêmement bien «rodé» mélangeant des plus vielles chansons (comme l’excellent «Jimmy Punchline» ou le classique « Saint Valentin ») avec les tubes du dernier album («Raelsan», «1990», «Suicide Social» et j’en passe) et mixant avec talent le rap et les musiques électroniques. Mais aussi pour le pire, quand on entend des chansons dont l’unique but est de te faire « bouger ton corps n’importe comment », ou quand le chanteur, quelque peu égocentrique fait répéter son nom à la foule en délire. Et pour « Orel » … « San » …

Marine